Le premier ministre annonce la nomination de hauts fonctionnaires de l'Assemblée législative

Le 14 juin 2013

FREDERICTON (GNB) – La nomination de trois personnes pour assurer la direction des bureaux du commissaire aux langues officielles, de l'ombudsman et du défenseur des enfants et de la jeunesse, qui relèvent tous de l’Assemblée législative, a été annoncée, aujourd’hui, par le premier ministre, David Alward, à l'Assemblée législative.

« Au terme d'un processus de sélection exhaustif, je suis heureux d'annoncer la nomination de ces trois personnes d'expérience, a déclaré M. Alward. Katherine d'Entremont deviendra la nouvelle commissaire aux langues officielles; Charles Murray sera nommé ombudsman; et Norman Bossé exercera les fonctions de défenseur des enfants et de la jeunesse. Je suis convaincu que leur expérience et leur formation leur permettra de bien s'acquitter de leurs nouvelles fonctions respectives. »

Katherine d'Entremont
Titulaire d'une maîtrise en administration publique, Mme d'Entremont est une personne hautement qualifiée qui a occupé divers postes dans la fonction publique depuis plus de 30 ans. Elle est présentement administratrice de la Table des ministres provinciaux et territoriaux responsables des administrations locales.

Charles Murray
Titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université Dalhousie, M. Murray possède une vaste expérience dans la fonction publique provinciale et fédérale, ainsi que dans l'exercice du droit. Il est présentement directeur général de la Commission sur la délimitation des circonscriptions électorales et la représentation du Nouveau-Brunswick.

Norman Bossé
M. Bossé mène une carrière juridique bien remplie depuis près de 30 ans. Il a exercé le droit à titre d'avocat et a été nommé conseiller de la reine. Il est présentement associé au cabinet McInnes Cooper.

« Nous sommes heureux que notre gouvernement ait mis en place un nouveau processus qui est plus juste et transparent, a affirmé M. Alward. Il s'agit d'un engagement crucial qui nous permettra de continuer à nommer des personnes d'expérience à des postes clés qui nous aideront à rebâtir notre province. »

Ces personnes ont été choisies dans le cadre d’un nouveau processus comprenant la mise sur pied d'un comité de sélection composé du greffier du Conseil exécutif, du greffier de l'Assemblée législative, d'un juge de la Cour provinciale et d'un membre du milieu universitaire. Le comité a dressé une liste de personnes qualifiées après le lancement bien médiatisé de trois demandes de déclaration d'intérêt. Ces personnes ont été nommées pour un mandat de sept ans.