Qui est l’OMBUDSMAN?

L’ombudsman est un fonctionnaire indépendant de l’Assemblée législative qui mène des enquêtes sur les plaintes déposées par le public au sujet des services du gouvernement du Nouveau-Brunswick. Charles Murray est l’ombudsman du Nouveau-Brunswick depuis 2013. Des bureaux d’ombudsman se trouvent partout au Canada et offrent leurs services gratuitement.

Biographie

charles-murray-portrait

Charles Murray a été assermenté en tant qu’ombudsman du Nouveau-Brunswick le 3 juillet 2013, pour un mandat de sept ans. Il est la septième personne à assumer le rôle d’ombudsman du Nouveau-Brunswick depuis la création du Bureau de l’ombudsman en 1967.

M. Murray est diplômé de l’Université Queen’s à Kingston, en Ontario, et de l’école de droit de l’Université Dalhousie, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Il a entamé sa carrière en tant qu’avocat dans le secteur privé au Nouveau-Brunswick à la fin des années 1980. Au fil des ans, il a assumé divers rôles au sein du gouvernement provincial et du gouvernement fédéral. Plus récemment, il a été directeur général de la Commission sur la délimitation des circonscriptions électorales et responsable des politiques à la Direction de la législation de la santé et de la réglementation des professions du ministère de la Santé.

M. Murray a grandi dans la péninsule de Kingston, mais il habite maintenant à Fredericton avec son épouse Sarah et leurs jumeaux, Gideon et Grant. Il est membre du Epsilon Y’s Men’s Club de Fredericton, de la confraternité des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, du Barreau du Nouveau-Brunswick et de l’Association du Barreau canadien. Il agit également comme directeur de tournois au sein de l’American Contract Bridge League.

Il possède une ceinture noire en karaté de style Kinrosha et participe à des marathons de marche à l’occasion.

Mission

Le bureau de l’Ombudsman a pour mission centrale de s’assurer que tous les citoyennes et citoyens du Nouveau-Brunswick soient traités de façon équitable, du point de vue administratif, par le gouvernement et ses organismes.  En vertu de sa loi habilitante, il s’efforce de faire en sorte que les particuliers soient servis de façon uniforme, juste et raisonnable par les organismes gouvernementaux provinciaux.

Histoire

En 1967, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a déposé une Loi visant à créer le Bureau de l'ombudsman. Agent indépendant de l'Assemblée législative, l'ombudsman a pour mandat, en vertu de la Loi sur l'Ombudsman du Nouveau-Brunswick, d'effectuer des enquêtes indépendantes sur les plaintes.

Le Bureau de l'ombudsman a la compétence pour faire enquête sur les plaintes de nature administrative portées contre les ministères du gouvernement provincial, les municipalités, les districts scolaires, les Conseils d'éducation de district, les régies régionales de la santé, les organismes de la Couronne et les autres organismes relevant du gouvernement provincial, y compris les commissions, conseils et corporations que définit la Loi sur l'Ombudsman.

Selon la nature d'une plainte, il est parfois possible d'en arriver à une résolution par voie informelle. Si une enquête fait ressortir un manquement de nature administrative et que l'affaire ne peut être résolue par voie informelle, la Loi établit que l'ombudsman doit formuler une recommandation au chef administratif de l'entité en cause.

(Visitez notre page de coordonnées pour savoir comment contacter le Bureau de l'ombudsman.)